BPCE - NATIXIS

Adresse de Sud BPCE à François PEROL et à ses acolytes

Cette année encore, vous avez décidé unilatéralement que les efforts consentis par les salariés au quotidien ne comptaient pour rien. Pour preuve, cette nouvelle insulte de votre part à leur égard en leur proposant 50 centimes d’euros bruts par jour de mesure salariale, avec cette ultime provocation de demander aux organisations syndicales de répartir cette misère. Et que dire de votre pitoyable jeu de rôle quand avec les patrons des caisses vous vous renvoyez la balle en refusant d’assumer les uns et les autres cette politique salariale inique. » Lire la suite

BIENVENUE A BPCE LA BANQUE CASINO !

Depuis plusieurs mois, François Pérol a pris son bâton depèlerin pour rendre visite aux établissements du Groupe.Les Caisses d’épargne d’Ile-de-France, de Nord FranceEurope, la Banque populaire provençale et corse, le Créditcoopératif, la Bred, ont été autant d’étapes de cetteplongée dans la France profonde si chère à Jean-PierrePernaut. » Lire la suite

NATIXIS – 400 000 ANNÉES DE SALAIRES PARTIES EN FUMÉE !

C’est l’équivalent des 8 milliards d’euros de pertes de NATIXIS Le 19 mars dernier, lors du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’épargne Ile-de-France, l’élu Sud représentant les salariés interpelait Laurent Mignon, le directeur général de Natixis invité à cette réunion, sur les pertes accumulées par cette banque depuis sa création en 2006. Laurent Mignon reconnaissait un montant de 8 milliards d’euros de pertes cumulées. » Lire la suite

VERS LA FAILLITE DES BANQUES

La Commission européenne se prépare à la faillite des banques… La Commission européenne a présenté le 6 juin une proposition de directive « établissant un cadre pour le redressement et la résolution des défaillances d’établissements de crédit et d’entreprises d’investissement ». Cela fait plus d’un an que la commission travaillait sur ce document et il est révélateur qu’il soit publié au moment même où les banques espagnoles sont en pleine tourmente. Le besoin de recapitalisation de ces banques est estimé entre 50 et 200 milliards d’euros et le sauvetage de la seule Bankia nécessiterait 23,5 milliards d’euros, soit près de 18 fois plus que l’estimation faite fin 2011 par l’Autorité bancaire européenne. » Lire la suite

L'ETE DE PEROL

DES PANTOUFLES EN GUISE DE TONGS ! L’arrêt de la Cour de cassation du 28 juin dernier a retenti comme un coup de tonnerre dans le monde de la banque et de la finance jusqu’alors animé par un sentiment de toute-puissance. Suivant l’avis de son avocat général du 30 avril 2012, la haute juridiction a déclaré recevable la plainte avec constitution de partie civile de Sud BPCE contre François Pérol et a chargé un juge d’instruction d’enquêter sur les conditions de désignation de celui-ci à la tête de BPCE. » Lire la suite