Flash

Élections du CSE du 22 au 30 novembre à la Caisse d'Épargne Grand Est Europe

Les candidat-es

 

Nomination de Laurent Mignon à la tête de BPCE

La « rigueur salariale » par l’exemple !

Avant de partir rejoindre la très lucrative Banque Rothschild, François Pérol a pris soin de désigner seul son successeur.

C’est maintenant Laurent Mignon, ex patron de Natixis, qui est à la manœuvre du Groupe BPCE.

Si en 2017, F. Pérol émargeait à 1,4 M€ à la tête de BPCE, L. Mignon « palpait » déjà deux fois plus à la tête de Natixis soit 2,8 M€ (fixe, variable et actions gratuites comprises) sans compter la chasse aux jetons de présence des nombreux conseils d’administration où ils siègent…

Peut-être s’agit-il d’un début d’explication à la rigueur salariale imposée aux salarié-es du Groupe depuis quelques années maintenant (à lire un article paru dans Médiapart intitulé « Les inconvenants éloges du nouveau patron de BPCE ») ?

Avec une telle conception salariale dévoyée, totalement égocentrée,SUD-Solidairesne se fait aucune illusion : il va continuer le travail de casse sociale dans les entreprises du Groupe.

Au programme :

–      Détruire du « capital humain » en supprimant des milliers d’emplois dans le Groupe.

–      Continuer de fermer des centaines d’agences bancaires traditionnelles.

–      Poursuivre la mise en place de nouveaux formats d’agences dites collaboratives que nos principaux  concurrents abandonnent déjà.

–      Liquider des filiales comme le Crédit Foncier.

–      Accentuer la rigueur salariale et les embauches au rabais « grâce » au nouvel accord de classifications dans les Caisses d’Epargne.

–      Rémunérer au plus fort les actionnaires…etc

Nous avons rencontré L. Mignon le mardi 3 juillet dernier à l’occasion de son 1erComité de Groupe. SUD-Solidaires lui a fait savoir qu’il nous trouvera sur sa route pour contrer ses néfastes projets et défendre les salarié-es du Groupe, particulièrement en termes de conditions de travail.

Notre fief se trouve maintenant en Charente-Maritime, dans cette commune au nom prédestiné de « La Grève sur Mignon » ! Ça ne s’invente pas et on l’y invitera autant de fois que nécessaire pour défendre les intérêts moraux, physiques et matériels des salarié-es de BPCE.

 SUD-Solidaires prêt à construire un autre avenir avec les salarié-es !

L’équipe SUD-Solidaires

TÉLÉCHARGER LE TRACT

Document(s)