Flash
Élections du CSE du 22 au 30 novembre à la Caisse d'Épargne Grand Est Europe : Les candidat-es
Élections du CSE du 23/11 au 4/12 à la Caisse d'Épargne Aquitaine Poitou Charentes : la plaquette électorale

ALARME DANS LES AGENCES DE LA RÉUNION

QUAND NOS DIRIGEANTS SE VANTENT D’UNE FUSION REUSSIE DANS LES ILES ET DE VOULOIR FAIRE DU PREMIUM…AVEC DES MOYENS LOW-COST…

La Caisse D’Epargne doit sa réussite depuis plus de 200 ans à une clientèle populaire. Aujourd’hui nos dirigeants la met sciemment de côté et ne voit que par le « premium ». Hors cette clientèle très courtisée, est très volatile, de plus nous n’avons pas l’image d’une banque premium et la direction qui tire toujours sur les effectifs (cf PDV) ne nous donne pas les moyens, dans beaucoup d’agences, de rendre un service de qualité premium à nos clients…

En résumé on veut faire du PREMIUM avec des MOYENS LOW-COST !!!

Dans les îles, et entre autre à La Réunion , lorsque nous demandons si tout se passe bien depuis la bascule informatique de novembre dernier, on nous répond que tout est sous contrôle, à part quelques petits couacs rapidement résolu….

La réalité est toute autre…

Après une tournée dans ces agences, le constat est alarmant :

  • de gros soucis informatiques sur des clients pro , avec à la clé des rejets de prélèvement ou de virement, injustifiés. Des lettres d’excuses à répétition (c’est le minimum) qui ne résolvent pas le problème… et exaspèrent les clients au point de les voir partir les uns après les autres…
  • des tensions et du ressenti entre les salariés « Old CEPAC » et « BR »  après une fusion mal préparée et mal expliquée.
  • des agences sinistrées  par des absences non remplacées, avec parfois le directeur d’agence et seulement un intérimaire à l’accueil, à gérer un flux de clients très important et plusieurs portefeuilles…
  • des CAPRO limites en « burnout »  avec le portefeuille de 2 agences regroupées (1 OLD CEPAC et 1 BR), qui ne touchent plus terre avec plus de 60 mails quotidien à traiter, sans compter les appels téléphoniques et les rendez-vous…
  • des salariés ex BR encore aujourd’hui mal formés  sur les outils et process de la CEPAC et obligé au système D pour obtenir certaines informations…et des agences collaboratives qui vont ouvrir mais inadaptées au flux de clients très important constatée dans chaque agence ou presque…

ALORS MAINTENANT ON FAIT QUOI ?

SOIT ON CONTINUE DANS CETTE VOIE … OU ALORS NOUS AGISSONS ENSEMBLE EN VOTANT UTILE POUR VOS

ELUS SUD SOLIDAIRES AFIN DE REMETTRE L’HUMAIN AU CENTRE DES PRIORITES DE CETTE ENTREPRISE ?

Télécharger le tract