Flash

Élections du CSE du 22 au 30 novembre à la Caisse d'Épargne Grand Est Europe

Les candidat-es

 

PLAN STRATEGIQUE 2018-2020

La banque de demain : que des clients « prémium » gérés par des salariés à prix discount ?

En premier lieu, aucun bilan social du précèdent plan n’a été établi. Suffit-il d’affirmer que le bilan « conquête et qualité » 2014-2017 est satisfaisant, comme le fait la Présidente du Directoire. Évidemment non ! Comment dès lors, apprécier les orientations stratégiques 2018-2020 qui, « logiquement » nous dit-on, s’inscrivent dans « une certaine continuité et permettront de transformer et concrétiser les actions déjà engagées» ? Et les impacts humains dans tout cela ? Conditions de travail, effectifs, augmentation générale des salaires, stress, charge de travail, intéressement, heures supplémentaires etc. Le déni total ! Vous l’aurez compris toujours plus d’objectifs, toujours moins de salaire et la variable d’ajustement pour réduire les frais de gestion : c’est encore et toujours l’humain … (Moins 72 CDI à fin août 2017 et moins 100 de prévu à l’horizon 2020).

La feuille de route pour les trois années à venir : 

On accélère… et on devient enfin expert !

Bienvenue à l’ère du tout digital : d’un plan stratégique à l’autre, les instances dirigeantes de LC sont en train de modifier profondément le modèle de production de notre Caisse d’Epargne. Quel est l’avenir ? De moins en moins d’interactions humaines, et l’autoproduction de plus en plus généralisée de nos clients par nos applications en ligne. Les dirigeants de LC rêvent d’un monde où les systèmes informatiques continueront à prélever un maximum de tarifications mais où il n’y aura plus de charges de personnel en face. La Présidente ne s’en cache plus : dans le monde de demain il y aura besoin de moins de salariés. Les « débrouilles » individuelles ne seront pas une solution.

On laisse la primeur à la Présidente de vous présenter les détails de son Plan stratégique 2018-2020 (Rationalisation, transformation, mutualisation, optimisation, individualisation, suppression … que des « maux » qui rassurent !) Lors des futures réunions, vous serez en droit de douter de sa sincérité, souvenez-vous de la promesse qu’elle vous a faite en début d’année sur la «clause de revoyure» concernant l’accord d’intéressement …

Télécharger le tract