Flash

Élections du CSE à IT-CE - Du 11 au 18 mars votez et faites voter SUD-Solidaires

Notre plaquette électorale

NAO – COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL

CFDT  –  SNE-CGC  –  FO  –  SUD-Solidaires  –  SU-UNSA

LAMENTABLE ÉCHEC DÛ AU PROFOND MÉPRIS

DES DIRIGEANTS ENVERS LES SALARIÉS

Pour cette négociation salariale, les 5 organisations syndicales représentatives en Caisse d’Épargne pouvaient espérer de la part des employeurs une prise de conscience quant à la question du pouvoir d’achat qui se dégrade année après année, et se trouve accentuée par l’absence d’augmentation générale pérenne depuis 2 ans.

Au cours de cette négociation, nos 5 organisations se sont accordées sur une revendication responsable, juste et cohérente, pesant 28 Millions pour un bénéfice 2017 de 1,5 Md€  :

 « Augmentation pérenne d’un montant de 750 € pour TOUS », représentant :

Salaire annuel brut 22 000 € 25 000 € 30 000 € 35 000 € 40 000 € 45 000 € 50 000 € 60 000 € 70 000 €
Augmentation générale 3,41% 3,00% 2,50% 2,14% 1,88% 1,67% 1,50% 1,25% 1,07%

La direction de BPCE, pleine de mépris à l’égard des salariés, campera sur ses positions minimalistes et ce malgré des années qui se suivent avec de très bons résultats (1,5 Md€) et sans allouer la moindre mesure salariale pérenne depuis 2 ans :

Salaire annuel brut 22 000 à 30 000 € 30 001 à 40 000 € 40 001 à 60 000 €
Augmentation générale 500 € (2,27 à 1,67%) 350 € (1,17 à 0,88%) 160 à 240 € (0,40%)

Ce dispositif, non négociable, proposé par BPCE représente 12 millions de masse salariale, soit 0,8% des résultats de la Branche. Et il exclut les salariés au-dessus de 60 K€.

S’agissant de la prime Macron, nos organisations ont souhaité la décorréler de la NAO nationale et renvoyer la négociation de cette mesure localement.

Cela évite que BPCE ne trompe les salariés en affichant un taux d’augmentation cumulant la mesure pérenne qu’elle propose avec la prime Macron à versement unique. Mais aussi de permettre à certaines entreprises de verser un montant supérieur.

D’autres Groupes ont quant à eux pu aboutir. Par exemple, le Crédit Mutuel : 1,50 % d’augmentation générale pour tous avec un plancher de 530 € + prime Macron de 1 000 € + abondement de 630 € pour TOUS les salariés qui verseront 210 € sur leur épargne salariale.

Les OS de la branche Caisse d’Epargne et du Groupe vont se rapprocher pour envisager toutes mesures d’actions, comme c’est déjà le cas dans plusieurs Groupes bancaires.

Le 17 décembre 2018,

Les syndicats CFDT, SNE-CGC, FO, SUD Solidaires et SU-UNSA des Caisses d’épargne.

TÉLÉCHARGHER LE TRACT

Document(s)