Flash

Élections CSE à la Caisse d'épargne Loire centre : du 14 au 24 janvier, VOTEZ ET FAITES VOTER SUD-SOLIDAIRES

Nos arguments et candidat-es 1 / Nos arguments et candidat-es 2

GRÈVE GÉNÉRALE LE 17 DÉCEMBRE

Leur mépris, notre détermination !

Edouard Philippe a essayé mercredi de se faire passer pour un défenseur de la justice sociale alors qu’il a annoncé à des millions de personnes qu’ils et elles allaient devoir travailler plus longtemps et que leurs pensions seraient plus faibles. Avec un certain mépris de classe, le premier ministre a même vanté des retraites à 1000 euros. Il ne doit pas savoir ce que ça fait d’avoir à peine de quoi payer son loyer et ses factures et qu’on galère pour le reste. Mais l’illusion n’a pas fait long feu : le seul syndicat qui soutient son projet, c’est le MEDEF sans grande surprise.

Dans la foulée, la CFDT, l’UNSA et la CFTC ont appelé à se mobiliser le mardi 17 décembre, principalement sur la ques- tion de “l’âge pivot”, c’est à dire une réduction des retraites si vous partez avant 64 ans. Tant mieux, cela renforcera la mobilisation du 17 qui doit être une grève générale plus forte que celle du 5 décembre. Un 17 énorme, de blocages, d’as- semblées, de grèves et de manifestations nous permettra d’augmenter le rapport de force pour gagner.

Mais nous ne sommes pas dupes des appels à la négocia- tions. Nous ne nous laisserons pas enliser dans des rencon- tres dans les salons des ministères pour négocier la régression sociale secteur par secteur. Nous n’avons qu’un mot d’ordre :

NI AMENDABLE, NI NÉGOCIABLE RETRAIT DU PROJET

Télécharger le communiqué Solidaires.