Flash

Élections CSE à la Caisse d'épargne Loire centre : du 14 au 24 janvier, VOTEZ ET FAITES VOTER SUD-SOLIDAIRES

Nos arguments et candidat-es 1 / Nos arguments et candidat-es 2

UNE BOITE QUI ESSORE SES SALARIÉS ?

Résultats commerciaux : le brut ne fait toujours pas le net ! 

Les prévisions initiales de la direction tablent sur 181 450 ventes brutes pour atteindre un objectif négatif de moins 15 100 ventes nettes sur l’année 2019. A fin Août le résultat des ventes nettes ressort à moins 62 996 ventes nettes ! De toute évidence la stratégie commerciale et économique de la direction prend l’eau ! On s’aperçoit que depuis la mise en place de Dimension Conseil, les ventes nettes s’effondrent : la direction qui donne des leçons en permanence aux commerciaux se met en situation d’en recevoir ! Les effectifs sont jugés insuffisants par les salariés, et les politiques commerciales agressives comme « AGIR », les temps forts et autres challenges incessants, à la fois pour la clientèle et pour les salariés, sont générateurs de stress, de perte de sens et de souffrance au travail. 

Que fait la Direction ? Rien. Elle continue à minimiser l’échec, jouant les étonnés quand nous lui dressons le tableau réel de la situation. 

Contrats de professionnalisation, effectifs insuffisants, postes vacants : Dumping social ? 

 Les élus SUD sont vent debout pour dénoncer le dumping social opéré par la direction depuis quelques années. Elle n’hésite pas à recruter des dizaines de « contrats de professionnalisation » et ainsi bénéficier d’exonérations de cotisations patronales. Si le contrat de professionnalisation a pour objet de favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle en permettant l’acquisition d’un diplôme, il permet surtout à la direction de profiter d’une main d’oeuvre à bon marché. A une époque pas si lointaine où le recrutement se faisait à BAC +2 en tant que conseiller commercial (salaire de 1 826 € brut), dorénavant c’est à 1 460,62 € minimum pour les moins de 26 ans et 1 551,91 € minimum pour les plus de 26 ans pour exercer le métier de Chargé de clientèle en remplacement de ceux, normalement payés, qui partent. Nous rappelons que le SMIC au 01/01/2019 est de 1 521,25 €. Pas étonnant que près de la moitié de ces nouveaux collègues claquent la porte de la boite ! 

La direction peut très bien embaucher en CDI directement et ensuite former son personnel. 

Inutile de vous rappeler toutes les réorganisations de la direction et les coupes sombres dans les effectifs (environ 120 postes supprimés depuis 2017 !). 

A cela, rajoutez plus de 50 postes vacants en permanence, – 4 CDI à fin août par rapport à juillet. Depuis le 1er Janvier 2019, ce sont 27 CDI en moins dont – 22 dans le réseau ! 

Ce que regarde la direction, c’est uniquement les économies sur les frais de personnel, qui ont diminué de 7,1 M€ sur les deux derniers exercices. En contrepartie, votre charge de travail a-t-elle diminuée ? Votre rémunération (salaire, part variable, intéressement, etc.) a-t-elle substantiellement augmentée ? 

Point sur les missions temporaires des 12 moniteurs de vente : 

Pour la direction, la question clé pour réussir Dimension Conseil, c’est d’augmenter « l’employabilité et la montée en compétences des GC Part ». Pour ce faire, 12 CC Part (non remplacés) devaient devenir moniteurs pendant 10 mois (de septembre 2019 à juin 2020) avec la mission de « driver » les nouveaux CC Part pour « booster » les ventes. 

N’ayant pas trouvé assez de CC PART, Ia direction a étendu sa recherche à d’autres métiers. 

Au final, ce seront 5 CC PART, 3 GCP, 1 DAR, 2 DAA et 1 DAP qui devront tenir cette délicate mission SANS ETRE REMPLACÉS. 

Encore 12 salariés en moins dans le réseau pour réaliser les objectifs commerciaux et s’occuper de la clientèle de plus en plus exigeante. 

Avis Défavorable du CE sur le projet d’ajustement d’organisation  du Département Recouvrement et Contentieux de la Direction des Services Bancaires : 

Dans notre tract du 30 août dernier, vos élus-Sud se sont exprimés sur ce sujet (expression à retrouver via l’intranet : Mon Entreprise / Site des Organisations Syndicales / Sud-Solidaires. Les élus Sud-Solidaires se sont abstenus sur ce projet. 

Vos élus SUD-Solidaires sont mobilisés pour vous rencontrer sur votre lieu de travail et recueillir votre avis sur vos conditions d’exercice de vos métiers et la politique de l’entreprise ! 

A bientôt ! 

L’équipe SUD-Solidaires CELC

TÉLÉCHARGER LE TRACT