Flash

Élections CSE à la CEHDF : du 8 au 21 novembre, VOTEZ SUD-SOLIDAIRES

Télécharger la plaquette électorale

NAO

Les Négociations Annuelles Obligatoires ont débuté et dès les premiers échanges la direction a donné le ton en évoquant le sacro-saint coefficient d’exploitation.

Alors que les éléments en notre possession présagent d’une baisse du montant de l’enveloppe d’intéressement et que des critères de la part variable sont reconsidérés à la baisse, nos principales demandes relatives à notre pouvoir d’achat ont été rejetées.

Augmentation des salaires pour à minima rattraper l’inflation : « NON, un accord de branche a été négocié et 0.8% vous ont déjà été accordés ».

Versement d’une prime fusion (promise par votre prédécesseur) au vu des efforts d’adaptation que la fusion a engendrés : « NON, vous avez déjà perçu la prime dite gilet jaune ».

Pour justifier une seconde réunion, et glorifier le bon dialogue social qui règne dans l’entreprise, la direction a procédé à un tour de table pour recueillir les éventuelles autres demandes des organisations syndicales afin de les étudier.

Si des sujets importants comme les minima d’augmentation en cas de promotion, les indemnités Km, les frais de parking, les CESU… ont été évoqués, il n’en reste pas moins que la question salariale est le problème N° 1 car personne ne peut vivre décemment avec un revenu mensuel en deçà de 1 700 € !

Alors Messieurs les dirigeants, cessez votre propagande autour de vos tables rondes, groupes de travail, conventions et écoutez celles et ceux qui demandent une juste redistribution de la richesse qu’ils produisent année après année et ce, dans des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader au fil du temps.

L’équipe SUD-Solidaires CEGEE

TÉLÉCHARGER LE TRACT