Flash

Élection du CSE à la Caisse d'Épargne Midi Pyrénées du 19 février au 12 mars

Les candidat-es

SALARIÉ-ES REVEILLEZ-VOUS

ILS SONT DEVENUS FOUS

15 novembre 2018, cette date funeste restera à jamais gravée dans nos mémoires, et pour cause ! En ce jeudi noir, le Directoire nous annonce que 550 d’entre nous n’arriveront pas à destination du voyage « PMT 2021 ».

Tout le reste de la présentation, c’est le discours déjà répété à maintes reprises : Satisfaction Client, Développement du PNB, Efficacité opérationnelle, coefficient d’exploitation dont nous vous ferons grâce.

Bien sûr les mots « plan social » sont bannis, les phrases rassurantes comme « nous ne laisserons personne sur le bord de la route, les départs seront naturels au fil de l’eau » sont glissées çà et là.

Gageons que « cette eau » sera saumâtre à l’odeur nauséabonde charriant désespoir, peur et colère pour toutes celles et ceux qui se seront sur la sellette mais aussi découragement, épuisement et souffrance pour nombre de ceux, qui demain, seront encore du voyage.

En effet à la question comment ceux -là pourront satisfaire les clients, produire davantage et mieux, les réponses se sont limitées à « innovation technologiques, amélioration des process, réseau de distribution réduit ».

La réorganisation des fonctions supports avec l’annonce de 155 suppressions d’emplois, (estimation déjà revue à la hausse avec 50 suppressions supplémentaires à horizon 2022),était un coup d’essai. La résignation de tous, voire le silence complice de l’organisation majoritaire ont sans aucun doute donné des ailes au nouveau Directoire.

Quand d’aucun expliquait qu’une fusion peut être une opportunité professionnelle, Sudmartelait qu’une fusion a pour objectif de diminuer les coûts et dans une entreprise de service comme la nôtre, les charges de Personnel sont la seule marge de manœuvre. Hélas nous avions vu juste !

L’ensemble de leur projet nuisible tant pour les salarié(e)s que pour les clients, sera dévoilé en janvier 2019 après la consultation de vos élu(e)s du futur CSE, puis la validation du COS.

D’ici là, pour ne pas SUBIR, avec Sud, il faudra AGIR.    

L’équipe SUD-Solidaires CEGEE

TÉLÉCHARGER LE TRACT