Flash

Élection du CSE à la Caisse d'Épargne Midi Pyrénées du 19 février au 12 mars

Les candidat-es

INFOS CSE SEPTEMBRE 2018

Solidarité avec le crédit foncier : et ensuite ?

Adossé aux Caisses d’épargne depuis 1999, c’est sous leur égide puis celle de la CNCE devenue BPCE que le Crédit Foncier a cédé ses activités bancaires des particuliers et professionnels à la Palatine en 2008, puis réorienté ses activités et mis en place des plans successifs de réductions des charges.

Après avoir décrété le 26 juin dernier le démantèlement du CFF et l’intégration de ses activités dans les entreprises du Groupe, BPCE annonce que ces dernières vont faire preuve de solidarité en reclassant en leur sein les salariés du CFF qui le souhaiteront.

Ce n’est que la loi, reprise dans l’accord GPEC du Groupe BPCE du 22 décembre 2017. On va donc respecter la loi ; bel effort on pouvait difficilement faire mieux ou moins … Comme l’écrit le révolutionnaire (!) Patrick Artus, directeur de la Recherche et des Études de Natixis, dans « Et si les salariés se révoltaient » : « On demande aux salariés de porter une partie de plus en plus importante des risques. Quand l’économie ou l’entreprise va mal, on a flexibilisé les marchés du travail rendant plus facile pour les entreprises de licencier ». Malheureusement, le sort du CFF et de ses salariés en est la parfaite illustration concrète.

Pour rappel, le CFF comptait 4 000 salariés en 2006, ils étaient 2 400 survivants en 2017 qui ont déjà éprouvé des restructurations et autres plans de départs aidés, etc.

L’étendard de la solidarité brandi : aux salariés de le porter

La CEIDF devrait potentiellement « accueillir » 116 salariés. Bien. Quelles incidences cela aura-t-il sur le Projet stratégique 2018-2020 qui prévoit une diminution constante des ETP disponibles ? Et la diminution du coefficient d’exploitation (rapport charges sur PNB) à 65% ? Devra-t-il être revu ? Ajusté ?

Aucune incidence selon le DRHS car BPCE financerait les rémunérations pendant 2 ans. Et ensuite ? La CEIDF mise-t-elle sur la grande qualité du plan de départ du CFF qui limiterait le nombre de candidats volontaires pour la rejoindre ?

Fera-t-elle de véritables offres de reclassement en lien avec l’expertise reconnue des salariés du CFF ou se contentera-t-elle de leur proposer des postes laissés vacants dans le réseau commercial ?

SUD a obtenu un engagement : il n’y aura pas de gel des recrutements, en attendant la venue, fin du 1er semestre 2019, des salariés du Foncier.

Par ailleurs, sur les 52 agences que compte le Crédit Foncier sur le périmètre géographique de la CEIDF (en pleine propriété ou en franchise), certaines peuvent-elles être reprises par la CEIDF? Combien ?

Les élus SUD au CSE valideront la solidarité. En revanche, ils veilleront à ce que les droits de l’ensemble des salariés soient respectés. Ceux du CFF comme ceux de la CEIDF. Le moment venu, nous attendons du directoire qu’il nous fournisse un dossier détaillé et complet.

Analyseur d’email : élémentaire mon cher Watson ?

OWI, outil interne à la CEIDF d’analyse d’email ayant échoué au test d’utilisation, l’entreprise souhaite adopter la solution d’Intelligence Artificielle d’IBM du nom de « Watson mail analyser ».

Coté face : au vu de la probable centaine de milliers de mails professionnels reçus chaque jour par l’ensemble des salariés, de l’instantanéité réclamée par des clients de moins en moins patients, cette aide à l’identification des demandes, à la qualification du degré d’urgence ou de rédaction de réponse constituerait indubitablement un plus et permettrait potentiellement de se consacrer à d’autres tâches. Le Crédit Mutuel qui l’a déjà adopté n’y voit que du positif et pense même étendre son utilisation.

Le diable se niche dans le détail

Coté pile : Watson c’est bien plus qu’un mail analyser. C’est l’introduction à la CEIDF d’une technologie nouvelle, une intelligence artificielle qui peut aussi et c’est la suite logique, devenir un assistant virtuel sur les offres épargne et assurances (Cloé) ou encore un outil d’aide à la lutte contre le blanchiment, etc.

Orange Bank, selon son directeur général, « travaille sur des scénarios où Watson pourra recommander des montants de crédit accessibles à nos clients. Dans la première version de notre offre, Watson ne fera pas lui-même l’ouverture du crédit, mais il ira le plus loin possible dans un processus de souscription personnalisé ».

Si, à ce jour, la CEIDF n’adoptait Watson QUE pour l’analyse des mails, les élus SUD souhaitent une information consultation sur l’introduction de cette nouvelle technologie et sur sa ou ses développements futurs au sein de l’entreprise.

PONTS 2019

Les élus SUD ont vu leurs propositions de ponts 2019 validées, à l’exception d’une demande pour les salariés travaillant du lundi au vendredi.

Ces derniers bénéficieraient du 16 août mais pas du vendredi 31 mai alors que l’éducation nationale est en congé ce jour-là.

La direction se refuserait également, contrairement à ce qu’elle a fait pour les collègues travaillant du mardi au samedi, à imposer une journée de RTT.

Incompréhensible et dommage car ça risque de générer de nombreux problèmes.

Pour 2019 on arrive donc aux résultats suivants :

Jours fériés

Du lundi au vendredi : 01/01, 22/04, 01/05, 8/05, 30/05, 10/06, 14/07, 15/08, 01/11, 25/12 = 10 fériés

Du mardi au samedi : 01/01, 22/04, 01/05, 08/05, 30/05, 10/06, 14/07, 15/08, 1/11, 25/12 = 10 fériés

Jours de Ponts

Du lundi au vendredi 251 jours travaillés :

  • vendredi 16/08 pas de RTT imposée

Du mardi au samedi 254 jours travaillés :

  • samedi 20/04 Pâques,
  • samedi 08/06 Pentecôte,
  • mardi 24/12
  • et mardi 31/12

RTT imposée : samedi 2 novembre 2019

Équipe SUD-Solidaires CEIDF

TÉLÉCHARGER LE TRACT