Flash

Élections du CSE du 22 au 30 novembre à la Caisse d'Épargne Grand Est Europe

Les candidat-es

 

BLOQUONS LE MEDEF

Les raisons de bloquer le Medef le 29 août lors de son université d’été ne manquent pas

L’université d’été du Medef fête ses 20 ans avec un nouveau président. Les patrons travaillent de concert avec le gouvernement pour remettre en cause nos droits, réduire nos salaires, augmenter notre temps de travail… Les attaques se multiplient, notamment sur certaines questions…

Retraites

Le gouvernement va continuer ses consultations… mais la mise en place d’un système de retraite par points n’est pas négociable. La retraite par points c’est un système qui permettra d’ajuster les droits de chacun-e au moment de son départ en retraite, en fonction de la conjoncture économique, démographique… et tout simplement de la volonté de réduire le montant des retraites car les retraité-es seraient « improductif-ves » et à ce titre ne mériteraient pas de garder la continuité du salaire issu de leur vie active.

Salaires

Cette année les salaires ont augmenté moins que l’inflation. La faute à l’augmentation des prix des carburants mais avant tout au patronat encouragé par les lois travail qui mettent la pression sur les salaires. Résultat une perte en moyenne de de 0,2%, tout en sachant que seules 7% des entreprises donnent encore des augmentations collectives. Cela veut dire que pour beaucoup de salarié-es ce sont des pertes sèches. Et l’Etat donne l’exemple dans la fonction publique en gelant le point d’indice et en ponctionnant les retraites.

Arrêts maladie

La dernière trouvaille du gouvernement consiste à dire que les entreprises doivent payer les jours de maladies (les 4 jours qui suivent les 3 jours de carences pour les arrêts inférieurs à une semaine). Nous savons déjà la pression patronale qui existe sur les salarié-es pour qu’ils et elles renoncent à être absent-es en cas de maladie. Ils continuent à vouloir faire travailler plus et à quel prix !

… Et encore

La réforme de la fonction publique pour la mettre au diapason des entreprises, les privatisations, la remise à plat des aides sociales dont les enquêtes disent qu’elle touchera les plus pauvres, le contrôle de chômeurs et des chômeuses… Le programme de cette entreprise de démolition est long.

En cette rentrée nous voulons reprendre des forces pour repartir à l’offensive pour nos salaires, nos retraites, nos droits.

Une première occasion sera cette manifestation que Solidaires propose à toutes les organisations du mouvement social.

Manifestation 11h30 Parvis Gare RER C Jouy-en-Josas
et rassemblement devant le Campus HEC de Jouy-en-Josas
Rond-point entrée HEC / sur la commune de Saclay Val D’Albian.

Communiqué Solidaires le 17 août 2018

>> Voir notre rubrique spécifique consacrée à cette mobilisation