Flash

Solidarité avec notre camarade Jean-Luc         JE PARTICIPE

Lettre ouverte au directoire

CFDT  –  SNE-CGC  –  SUD-Solidaires

Lettre ouverte

Metz le 16 avril 2018

Monsieur le Président, Messieurs les membres du Directoire,

Contraints par la fronde des 4 organisations syndicales (CFDT, SNE CGC, SUD, SU-UNSA) et surtout par le soutien sans faille des salariés qui, à plus de 75 %, nous pressent de poursuivre notre action, vous avez décidé d’attribuer dans un premier temps un supplément d’intéressement de 500 € (soit disant pas négociable) pour finalement annoncer le versement de 600 €.

Les salariés doivent savoir que :

Cette décision, sans concertation avec les organisations syndicales, concerne les 2 côtés des Vosges, B. DELETRE s’étant engagé en CEA à verser un supplément d’intéressement identique dans les 2 Caisses quand l’intéressement est calculé à partir d’éléments différents et concerne les résultats 2017 de deux entreprises distinctes. Comprenne qui pourra…

Evidemment, nous nous réjouissons pour nos futurs collègues d’Alsace qui découvrent la dynamique que peu créer la coalition de plusieurs organisations syndicales.

Mais pour les salariés de la CELCA, le compte n’y est toujours pas !

Avec 8 millions de résultats supplémentaires, une diminution de 200 € en moyenne par salariés, comparativement à l’exercice précédent, n’est pas compréhensible eu égard aux efforts considérables qu’il aura fallu déployer pour atteindre notre résultat de 70 millions d’euros.

Face à ce constat, et parce que les salariés sont plus de 75 % à le demander , logiquement, l’intersyndicale CELCA continue son combat mais … sans le Syndicat Unifié qui a décidé d’abandonner le navire, ses adhérents se satisfaisant des 600 € attribués, selon les dires de leurs délégués syndicaux.

Il est vrai que cette organisation syndicale avait déjà fait cavalier seul lorsqu’elle s’est abstenue lors du vote sur le pacte fondateur au COS alors que vos autres représentants s’étaient prononcés contre ce projet transférant nos activités régaliennes et nos directions à Strasbourg sans vision claire de ce qu’il adviendrait de nos sites administratifs

Mais peu importe, n’oubliez pas que réunies, les organisations syndicales CFDT – SNE CGC et SUD représentent 64 % des salariés de la CELCA.

Alors Messieurs les dirigeants :

  • NON, le dialogue social avec un seul syndicat, qui de plus représente une minorité de salariés, n’est pas démocratique,
  • NON, mener à marche forcée des négociations au rabais pour les salariés n’est pas constructif,
  • NON, mépriser plus de 2000 salariés de la CELCA en les laissant pour compte tant en terme de rémunération qu’en terme de socle social (si l’on considère vos dernières propositions en matière de temps de travail ou de congés) n’est pas envisageable.

Vous n’êtes pas sans savoir que dans le contexte actuel de surcharge de travail, de sous-effectif et d’incertitudes professionnelles, les salariés réclament considération et reconnaissance à la hauteur de leur investissement. Une fin de non-recevoir laissera des traces indélébiles ne permettant pas la cohésion indispensable pour mener à bien votre projet de Fusion.

Ainsi, une nouvelle fois, nous vous demandons de prendre en compte les attentes légitimes des salariés de la CELCA.

Sans quoi, l’intersyndicale plus unie que jamais, refusera de participer à un simulacre de négociation.

Les syndicats CFDT, SNE-CGC et SUD-Solidaires de la CELCA

Télécharger le tract