Flash

Solidarité avec notre camarade Jean-Luc         JE PARTICIPE

BICENTENAIRE

BICENTENAIRE : vieux & voeux !

Les bicentenaires sont des évènements assez rares pour être fêtés et bien entendu notre entreprise ne pouvait se soustraire à ce type peu anodin de célébration.

La vocation première de la Caisse d’Epargne était d’ouvrir le monde de la banque aux classes populaires et de faire de l’ouvrier un rentier….

Depuis, des flots d’innovation ont coulé et désormais il s’agit de tout digitaliser et les ouvriers d’hier sont appelés à devenir des geeks de demain.

Malheureusement, la seule chose qui nous reste de 1818, c’est notre système informatique qui est à quelque chose près aussi performant que celui de l’époque.

Le nom est resté le même, les domaines de l’Epargne et de la Prévoyance s’étant élargis. Mais qu’en est-il des valeurs d’utilité, de proximité, de solidarité, de responsabilité et de fidélité à nos racines ?

Depuis le 21éme siècle, la pompe à fric a été amorcée, bien souvent au détriment de nos clients et sans alimenter nos salaires dans la même proportion que ceux de nos dirigeants pas très coopératifs lorsqu’il s’agit de partager les fruits des bons résultats obtenus grâce à la motivation, la mobilisation et la fierté sans faille du Personnel !

Ceux qui écrivent les belles histoires ne touchent hélas pas les droits d’auteurs !!!

« Il a fallu plus de 200 ans après l’invention du crayon pour que quelqu’un invente la gomme »…. cette gomme qui a effacé les fondements sociaux les plus marquants de la Caisse d’Epargne, cette même gomme qui fait disparaitre toute demande légitime de reconnaissance et de considération pour les salariés au vu des efforts fournis et des résultats obtenus qui font que les années sont toujours riches mais que cette richesse se répartit mal !

Notre voeu le plus cher serait qu’un front commun syndical se construise pour faire face à un avenir incertain pour nos métiers traditionnels et nos acquis sociaux.

Ce n’est pas parce que l’adjectif « digital » est associé au mot doigt, que nous devons obéir au… doigt et à l’oeil à une politique commerciale qui pourrait devenir inhumaine au dépens de ressources humaines elles !

Cette année nous réserve, parait-il de nombreuses surprises….. (bonnes ou mauvaises ?), nous vous la souhaitons aussi souriante que notre présidente, optimiste et sereine.

Nous comptons nous aussi sur chacune et chacun d’entre vous pour nous aider à faire que ce bicentenaire ne se fête pas à notre détriment.

La section SUD-Solidaires CELR

TÉLÉCHARGER LE TRACT