Flash
Élections du CSE du 22 au 30 novembre à la Caisse d'Épargne Grand Est Europe : Les candidat-es
Élections du CSE du 23/11 au 4/12 à la Caisse d'Épargne Aquitaine Poitou Charentes : la plaquette électorale

Suppressions d’emplois / Fermetures d’agences

DECLARATION DE L’INTERSYNDICALE

CGT – RSP – SAGACE – Sud-SOLIDAIRES BPCE

Suite aux annonces faites par le directoire concernant la présentation de RHD 20#20 et aux déclarations sitôt faites dans la presse de toute la région Aquitaine Poitou-Charentes où les gros titres sont l’annonce de « 200 recrutements en CEAPC », l’intersyndicale a décidé de demander un droit de réponse qui a déjà été publié dans certains départements.

En effet, la réalité de ce projet est de supprimer 11 % de l’effectif total de la CEAPC dont 15% du personnel en front de vente et c’est bien ce que nous expliquons à la presse au travers de notre communiqué de presse ci-dessous :

L’Intersyndicale demande un droit de réponse à la communication faite dans la presse récemment par le Président du directoire de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, Jean-François PAILLISSE, concernant le Projet d’Orientation Stratégique 2018/2020 où il annonçait le recrutement de 200 personnes. Il a « oublié » d’indiquer que dans le même temps, plus de 400  salarié-es allaient quitter l’entreprise, départs présentés comme « naturels ».

La réalité de ce projet, c’est le non remplacement de 212 emplois Equivalents Temps Plein, ce qui se traduira concrètement par la suppression de 235 postes dans les agences (14% de l’effectif), et la suppression de 40 ETP dans les fonctions supports soit 50 postes, sans aucune précision sur la localisation de ces derniers…

IL S’AGIT DONC DE SUPPRIMER 11% DE L’EFFECTIF TOTAL DE LA CEAPC EN TROIS ANS (ou plus vite) !

Par ailleurs, le projet indique le maintien du réseau d’agences, alors que nous savons qu’avec une telle réduction des effectifs, il sera impossible de maintenir ouvertes une centaine d’agences, notamment les agences « vitrines ».

Et pourtant, la CEAPC c’est 2,5 Milliards d’Euros de fonds propres, 500 millions de chiffre d’affaires, plus de 3 milliards de crédits attribués chaque année à nos client(e)s, un coefficient d’exploitation très enviable à 63% et enfin 150 millions de résultat net avant impôts.

L’intersyndicale dénonce le manque de pertinence de ce projet, de surcroît destructeur d’emplois.

Dans ces conditions, l’intersyndicale a décidé d’adresser un courrier aux Maires, aux Responsables politiques Départementaux, Régionaux et Nationaux élu(e)s sur notre territoire et d’organiser des actions d’information.

L’intersyndicale CGT – RSP – SAGACE – Sud-SOLIDAIRES BPCE est déterminée dans sa lutte contre les fermetures d’agences et les suppressions d’emplois que vous organisez en CEAPC. Cette volonté de rentabilité à court terme est contraire au maintien de notre position de marché, au maintien des emplois, à la bonne santé de notre entreprise à moyen terme et à la protection des intérêts des sociétaires qui nous ont fait confiance.

Bordeaux, le 13 octobre 2017

Télécharger le tract